contact | plan d'accès | mentions

NOS OISEAUX DE PROIE

La protection des rapaces

Les rapaces, espèces menacées, sont protégés par la Convention de Washington.
La convention sur le commerce international d’espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (C.I.T.E.S.) a pour objet de protéger les espèces animales et végétales menacées d’extinction.
Cette convention a été ratifiée par la France en 1978.
La détention de rapaces est extrêmement contrôlée par la loi.
Un certificat de capacité est obligatoire et délivré par les autorités compétentes.
Chaque individu est identifié par une bague d’élevage ou une puce permettant de le répertorier et d’assurer sa provenance (naissance en captivité).

Nos oiseaux

La société Vol Libre possède 200 oiseaux, tous nés en captivité, dont une grande partie issue de notre centre de reproduction.
Sachez que la capture des rapaces dans la nature est interdite.
Notre volerie fait partie des plus importantes de France par la diversité des espèces diurnes et nocturnes présentes : 30
Aigles pêcheur américain (pygargue), aigle bleu du Chili, aigle des steppes, aigle royal, buses, milans, vautours, faucons, caracaras, serpentaires, hiboux, chouettes…

La reproduction de nos oiseaux


Compte tenu de la rareté des rapaces, Vol Libre a créé son centre de reproduction afin de subvenir à ses besoins et de participer à la conservation des espèces menacées.

Notre établissement sélectionne soigneusement des individus pour former des couples reproducteurs. Lors de période de reproduction, les œufs sont prélevés délicatement puis sont déposés en incubateur. Une courbe de perte de poids des œufs est suivie quotidiennement afin de mettre l’embryon dans les meilleures conditions et d’assurer son éclosion.

Après éclosion, nos poussins sont installés en couveuse et sont nourris 4 à 5 fois par jour à la pince à épiler. La durée varie en fonction des espèces.

Après une dizaine de jours, certains poussins peuvent être replacés chez leurs parents qui poursuivront l’élevage.

Nos efforts se sont tout particulièrement concentrés sur des espèces rares telles que le serpentaire d’Afrique et l’aigle bleu du Chili, très peu reproduites en Europe.



En 2011, naissait chez nous notre 1er serpentaire… l’unique en France cette année-là ! Depuis, nous avons le bonheur d’en avoir plusieurs chaque année.



L'hivernage

Durant les mois d’hiver (de novembre à mars), tous les oiseaux du spectacle sont installés dans un lieu de repos, à l’abri du froid et du gel, tout particulièrement pour certaines espèces comme celles originaires d’Afrique (vautour de Rüppell, serpentaire…).
Nous regroupons les oiseaux dans de grandes volières adaptées et spacieuses, par individu ou en groupe selon l’espèce.
L’hivernage leur apporte le confort pour affronter la rudesse de l’hiver, mais aussi permet d’effectuer un vide sanitaire sur le site du spectacle (Théâtre des Remparts), fréquenté durant 8 mois.